Fermer

Henri
Timbre : Courant / moderne

 

 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et à Neuvic le vendredi 17 février 2012
Cachet premier jour créé par : Sarah Bougault

 

Henri Queuille (1884-1970) homme d'État français. Plusieurs fois ministre sous la Troisième République


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et à Neuvic le vendredi 17 février 2012
Vente générale : 13 février 2012.
Valeur faciale : 0.60 €€
Graveur : Sarah Bougault

Dessinateur : Sarah Bougault

Département concerné par ce timbre : Corrèze
Dentelure : Dentelé 13¼
Couleur : noir et brun-noir
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.000.000
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 4635
Catalogue Maury Timbres français : N° 4560
Valeur marchande timbre neuf : 1,56 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,69 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 

Henri Queuille (1884-1970)  homme d'État français. Plusieurs fois ministre sous la Troisième République 

Henri Queuille

est un homme politique français, né à Neuvic (Corrèze) le 31 mars 1884 et mort à Paris le 15 juin 1970. Plusieurs fois ministre sous la Troisième République, notamment à l'agriculture, il fut trois fois président du Conseil sous la Quatrième République.
Conseiller municipal de sa ville natale Neuvic (Corrèze) à l'âge de 28 ans, maire et conseiller général de Corrèze l'année suivante, député à 30 ans, Henri Queuille connaît une ascension politique fulgurante. Ce médecin de formation sera décoré de la Croix de Guerre pour ses engagements au front durant le conflit de 1914.
C'est en 1920 qu'il obtient son premier portefeuille au sein du gouvernement d'Alexandre Millerand en tant que sous-secrétaire d'Etat à l'Agriculture. Homme d'état radical socialiste, il fût au cours de sa carrière 19 fois ministre sous la 3ème République.
Il est de ceux qui refuseront les pleins pouvoirs à Pétain en 1940 et qui rejoint le Général de Gaulle à Londres
Source Wikipédia et Phil@poste

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française