Fermer

 

Jules Ferry (1832-1893)


Timbre : Courant / moderne


 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Saint Dié le 17 mars 1951

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Saint Dié le 17 mars 1951
Vente générale : 19 mars 1951
Retrait de la vente : 21 juillet 1951
Valeur faciale : 15 f
Graveur : René Cottet

Dessinateur : René Cottet

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vermillon
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 3.010.000
Présentation : Feuille de 25 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 880
Catalogue Spink / Maury : N° 880
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,15 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,08 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,15 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Jules Ferry (1832-1893) 

Jules Ferry (Image Wikipédia)

 

Jules Ferry

né le 5 avril 1832 à Saint-Dié (Vosges) et mort le 17 mars 1893 à Paris, est un homme politique français.
Opposant à l'Empire, membre du gouvernement provisoire en 1870 et maire de Paris en 1871, il est l'auteur des lois de la IIIe République, restaurant l'instruction obligatoire et gratuite
Nommé ministre de l'Instruction Publique du 4 février 1879 au 23 septembre 1880 dans le cabinet Waddington, il attache son nom aux lois scolaires. Ses premières mesures sont :
- création d'une École normale féminine à Sèvres et d'une agrégation féminine, le 9 août 1879 ,
- nomination de Ferdinand Buisson comme directeur de l'enseignement primaire en 1879 ,
- collation des grades universitaires retirée à l'enseignement privé (12 mars 1880) ,
- Expulsion des congrégations religieuses non autorisées (29 mars 1880).
- extension aux jeunes filles du bénéfice de l'enseignement secondaire d'État (21 décembre 1880) ,
- gratuité de l'enseignement primaire (16 juin 1881).
- loi relative à l'obligation et à la laïcité de l'enseignement (28 mars 1882), cette loi est une suite logique de celle portant sur l'obligation scolaire, c'est une obligation d'instruction et non de scolarisation.

 

 

 

 

 

 

Fermer