Fermer

 

Bataille de la Somme (1916)

D'après photo Thiepval (Histoire de la grande guerre)

Timbre : Courant / moderne


Bataille de la Somme

 

 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Albert le vendredi 1 juillet 2016
Cachet premier jour créé par : Damien Cuvillier

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Albert le vendredi 1 juillet 2016
Vente générale : 4 juillet 2016
Retrait de la vente : 31 mars 2017
Valeur faciale : 0.80 €
Affranchissement : Lettre prioritaire jusqu'à 20g vers la France, Andorre et Monaco, au départ de la France métropolitaine vers les DOM
Création : Damien Cuvillier

Mise en page: Valérie Besser

Dentelure : Dentelé 13½
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 40,85 x 30 mm
Quantite émis : 500.000.
Présentation : Bloc feuillet de 2 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : N° 5075
Catalogue Spink / Maury : N° 5036
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,81 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,38 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


Bataille de la Somme (1916)

Ce fut la première offensive conjointe franco-anglaise de la Grande Guerre. Les forces britanniques lancèrent là leur première opération d'envergure, et tentèrent avec les troupes françaises de percer à travers les lignes allemandes fortifiées sur une ligne nord-sud de 45 km proche de la Somme, dans un triangle entre les villes d'Albert du côté britannique, Péronne et Bapaume du côté allemand.
L'attaque doit se produire sur un large front – plus de 20 km –, entre Serre (Pas-de-Calais) et Maricourt, au sud, sur la rive droite de la Somme. L'attaque d'infanterie est précédée d'une préparation d'artillerie d'une semaine, culminant juste avant la sortie des lignes et synchronisée avec l'explosion de plusieurs mines gigantesques. À 7h30, le 1er juillet 1916, les fantassins britanniques sortent des tranchées et, disposés en ligne, entreprennent de traverser le no man's land à un rythme lent et régulier. Ils sont rapidement exposés au déchaînement des mitrailleuses et des fusils des Allemands qui ont survécu au bombardement
Il s'agit de l'une des batailles les plus meurtrières de l'histoire (hors victimes civiles), avec parmi les belligérants environ 1 060 000 victimes, dont environ 442 000 morts ou disparus. La première journée de cette bataille, le 1er juillet 1916, fut, pour l'armée britannique, une véritable catastrophe, avec 58 000 soldats mis hors de combat dont 19 240 morts.

 

 

 

 

 

 

Fermer