Fermer

 

Bicentenaire de la navigation à vapeur

Jouffroy d'Abbans


Timbre : Courant / moderne


 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre,Baume-les Dames, Roches-Bettaincourt le 22 et 23 avril 2016
Cachet premier jour créé par : Claude Perchat

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre,Baume-les Dames, Roches-Bettaincourt le 22 et 23 avril 2016
Vente générale : 23 avril 2016
Retrait de la vente : 27 janvier 2017
Valeur faciale : 1.25 €
Affranchissement : Lettre prioritaire jusqu'à 20g pour le monde entier
Graveur : Pierre Albuisson

Dessinateur : Pierre Albuisson

Département concerné par ce timbre : Haute-Marne

Dentelure : Dentelé 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40,85 x 30 mm
Quantite émis : 1.000.320.
Présentation : Feuille de 48 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : N° 5044
Catalogue Spink / Maury : N° 4998
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,94 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,32 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Claude de Jouffroy d'Abbans

né le 30 septembre 1751 à Roches-sur-Rognon en Champagne et mort le 18 juillet 1832 à Paris, est un architecte naval, ingénieur et industriel français, constructeur des premiers bateaux à vapeur prototypes puis de ligne, en concurrence avec Robert Fulton et James Watt.
Dès sa jeunesse Jouffroy d'Abbans s'intéresse à la mécanique et aux machines à vapeur. Jeune officier, il est emprisonné en 1772 aux îles de Lérins (fort Sainte Marguerite) après une querelle avec un supérieur. Il met son enfermement à profit pour étudier les sciences. Libéré en 1774, il monte à Paris et collabore avec les frères Périer à un projet de machine à propulser les navires.
Il rentre à Abbans en 1778 où il élabore une nouvelle machine , des rames articulées, mues par un moteur à vapeur, propulsent une barque. Il poursuit ses expériences et en 1783 lance sur la Saône le Pyroscaphe, long de 46m, dont les roues à aubes sont actionnées par une machine à deux cylindres. Incompris de ces contemporains, il émigre durant la Terreur. Rentré en 1795, il refuse de travailler pour Napoléon.
A la chute de l'Empire, il obtient enfin un brevet pour son « bateau-diligence», mais le coût des essais entraîne sa ruine. Jouffroy finit ses jours aux Invalides où il succombe à une épidémie de choléra.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer