Fermer

 

Jean Jaurès (1859-1914)


Timbre : Courant / moderne


 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre, Carmeuax, Albi, et Castres le mardi 17 juin 2015'
Cachet premier jour créé par : Sandy Coffinet

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre, Carmeuax, Albi, et Castres le mardi 17 juin 2015'
Vente générale : 23 juin 2014
Retrait de la vente : 27 mars 2015
Valeur faciale : 1.02 €
Graveur : Louis Boursier

Dessinateur : Louis Boursier

Département concerné par ce timbre : Tarn

Dentelure : Dentelé 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 30 x 40,85 (image 36 x 26 mm )
Quantite émis : 1.500.000
Présentation : Feuille de 48 timbres
Bande phosphore : 1 bande à droite
Catalogue Yvert et Tellier : N° 4870
Catalogue Spink / Maury : N° 4828
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,75 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,28 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Jean Jaurès (1859-1914)

Jean Jaurès (1859 – 1914)

homme politique francais philosophe, historien et théoricien socialiste fut l'une des grandes figures du courant socialiste francais. Né a Castres (Tarn) en 1859, issu de la moyenne bourgeoisie, il fut un brillant élève, et échappa rapidement à la condition paysanne et provinciale, tout en restant attaché à sa région d'origine...A 20 ans il éprouva une grande admiration pour Léon Gambetta et Jules Ferry. En 1885, il entra à l'Assemblée Nationale...A partir de 1893, il épousa pleinement la carrière politique en devenant député de la ville minière de Carmaux, siège qu' il conserva jusqu'à sa mort.Il adhéra alors au parti ouvrier français et lutta pour l'unité du mouvement socialiste. En 1898, il prit position pour la reconnaissance de l'innocence de Dreyfus et s'opposa à de nombreuses reprises à Jules Guesde. En 1904,il fonda le journal «L' Humanité». L' année suivante, il fut l'un des principaux artisans de la fusion des deux partis socialistes français qui donnèrent naissance à la S.F.I.O (Section Française de l'Internationale Ouvrière). Les contraintes imposées par le régime parlementaire et l' influence grandissante du capitalise l'amenèrent à penser que seule une Internationale Ouvrière bien organisée serait capable de résister à la mainmise du capital sur l'économie mondiale. J. Jaurès écrivait quelques années avant le déclenchement de la Première Guerre Mondiale :.«Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage»

 

 

 

 

 

 

Fermer