Fermer

 

Poitiers (palais d'Aliénor d'Aquitaine 1122-1204)


Timbre : Courant / moderne


 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et à Poitiers le 1, 2 et 3 mai 2014
Cachet premier jour créé par : Aurélie Baras

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et à Poitiers le 1, 2 et 3 mai 2014
Vente générale : 5 mai 2014
Retrait de la vente : 27 février 2015
Valeur faciale : 0.61 €
Graveur : Elsa Catelin

Dessinateur : Elsa Catelin

Département concerné par ce timbre : Vienne

Dentelure : Dentelé 13 x 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taiile douce
Format du timbre : 40 x 30 mm + vignette
Quantite émis : 1.500.000
Présentation : Feuille de 36 timbres
Bande phosphore : 1 bande à droite
Catalogue Yvert et Tellier : N° 4859
Catalogue Spink / Maury : N° 4806
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,48 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,13 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Le palais d'Aliénor d'Aquitaine

C'est sous le règne de Charles le Chauve, qu'il devient expressément palais royal, expression générique qui désigne tous les palais carolingiens.
Chacun des comtes qui l'ont occupé, y ont apporté leurs constructions, modifications et améliorations.
- Au XIIème siècle, le palais est occupé par Guillaume VII le jeune. C'est à lui que l'on doit l'édification de la tour Maubergeon, donjon rectangulaire, doté d'une tour polygonale à chacun de ses angles.
- Au XIIème siècle, Aliénor d'Aquitaine, fille de Guillaume III, ses deux époux, Louis VII et Henri II Plantagenet, ainsi que Richard coeur de Lion, son fils, établissent résidence à Poitiers. Elle fit édifier la grande salle devenue la salle des pas perdus. Cette aula, salle officielle du palais comtal, a des dimensions impressionnantes pour l'époque : 47m de long et 17m de large.
Le palais des comtes devint le siège du tribunal de grande instance et de la cour d'appel de Poitiers à partir de la Révolution.

 

 

 

 

 

 

Fermer