Fermer

 

Maréchal de Lattre de Tassigny (1889-1952)


Timbre : Courant / moderne


 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Belfort et Mouilleron 18 novembre 1989

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Belfort et Mouilleron 18 novembre 1989
Vente générale : 30 novembre 1989
Retrait de la vente : 16 mars 1990
Valeur faciale : 2 f 20
Graveur : Eugène Lacacque
Dessinateur : Michel Durand-Mégret

Département concerné par ce timbre : Vendée

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : rouge noir et bleu
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm ( image 36 x 21,45 mm )
Quantite émis : 14.118.987
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : N° 2611
Catalogue Spink / Maury : N° 2612
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,26 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,10 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Maréchal de Lattre de Tassigny (1889-1952)

Jean de Lattre de Tassigny

est un général d'armée et maréchal de France, né le 2 février 1889 à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) et mort le 11 janvier 1952 à Neuilly-sur-Seine.
Jeune officier lors de la Première Guerre mondiale, il se bat sur différents fronts, dont Verdun, il est blessé cinq fois et termine la guerre avec huit citations, la Légion d'honneur et la Military Cross.
Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai-juin 1940, plus jeune général de France, à la tête de sa division lors de la bataille de France, il tient tête aux Allemands à la bataille de Rethel, en Champagne et sur la Loire, continuant à se battre jusqu'à l'armistice du 22 juin 1940. Le 11 novembre 1942, il est arrêté et condamné à dix ans de prison pour avoir refusé l'ordre de ne pas combattre donné par le gouvernement. Il parvient à s'évader et rallie la France libre, fin 1943.
Il est l'un des grands chefs de l'Armée de Libération en 1943-1945, s'illustrant à la tête de l'armée qui, mène la campagne victorieuse, dite « Rhin et Danube », contre le Troisième Reich.
Il est le représentant français à la signature de la capitulation allemande à Berlin, le 8 mai 1945.
Commandant en chef du corps expéditionnaire français en Extrême-Orient, lors de la guerre d'Indochine, il remporte des victoires contre le Viêt Minh, en 1951.
Il est élevé à la dignité de maréchal de France à titre posthume, en 1952, lors de ses funérailles nationales.

Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer