Fermer

 

Marcel Dassault (1892-1986) ingénieur, homme politique et entrepreneur français


Timbre : Courant / moderne


 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Suresnes le 23 janvier 1988

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Suresnes le 23 janvier 1988
Vente générale : 25 janvier 1988
Retrait de la vente : 17 juin 1988
Valeur faciale : 3 f 60
Graveur : Jacques Gauthier
Dessinateur : Jacques Gauthier
Département concerné par ce timbre : Paris

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu-rouge et brun
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 52 x 31 mm ( image 48x27 mm )
Quantite émis : 5.129.018
Présentation : Feuille de 25 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : N° 2502
Catalogue Spink / Maury : N° 2507
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,43 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,19 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Marcel Dassault (1892-1986) ingénieur, homme politique et entrepreneur français 

Marcel Dassault (Image Wikipédia)

 

Marcel Dassault

Marcel Bloch est né le 22 janvier 1892 à Paris. Fils de médecin, dernier d'une famille de quatre enfants, il se passionne dès son jeune âge pour les nouveautés technologiques et, notamment, l'électricité. Après ses études secondaires, il entre à l'école d'électricité Breguet puis intègre l'école supérieure d'aéronautique dont il sort diplômé en 1913.
Sa contribution à l'aéronautique française débute lors de la Première Guerre mondiale. Versé au laboratoire d'aéronautique de Chalais-Meudon, il met son talent d'ingénieur au service de la France en créant une hélice baptisée Éclair (1916) et un biplace de chasse, le SEA 4 (1918) en collaboration avec Henry Potez et Louis Coroller.
Le 12 décembre 1936,  il crée la Société anonyme des avions Marcel Bloch (SAAMB) qui gère les droits de licences des avions Bloch d'avant la nationalisation et construit des moteurs puis des hélices.
En 1945 à 53 ans, pourtant paralysé par une maladie post-diphtérique, il reprend ses activités aéronautiques. Pour oublier la période noire de la guerre, Marcel Bloch et sa famille décident de changer de nom. Reprenant le pseudonyme porté par son frère, le général Paul Bloch, dans la Résistance, il devient Marcel Dassault en 1949. C'est sous son nouveau nom que l'aviation à réaction lui apporte la reconnaissance internationale de son génie.

 

 

 

 

 

 

Fermer