Fermer

 

Blaise Pascal (1623-1662) - Tricentenaire de sa mort


Timbre : Courant / moderne


Personnages célèbres

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Clermont-Ferrant le 26 mai 1962

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Clermont-Ferrant le 26 mai 1962
Vente générale : 26 mai 1962
Retrait de la vente : 17 novembre 1962
Valeur faciale : 50 c
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Roger Schardner

Département concerné par ce timbre : Puy-de-Dôme

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert noir et orange
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm (vignette 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 5.825.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1344
Catalogue Spink / Maury : N° 1344
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,14 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,10 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Blaise Pascal

né le 19 juin 1623 à Clermont-Ferrand en Auvergne, mort le 19 août 1662 à Paris, est un mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien français.
Les premiers travaux de Pascal concernent les sciences naturelles et appliquées. Il contribue de manière importante à l'étude des fluides. Il a clarifié les concepts de pression et de vide, en étendant le travail de Torricelli. Pascal a écrit des textes importants sur la méthode scientifique.
À 19 ans, il invente la première machine à calculer et après trois ans de développement et 50 prototypes, il la présente à ses contemporains en la dédiant au chancelier Séguier.
Mathématicien de premier ordre, il crée deux nouveaux champs de recherche majeurs : tout d'abord il publie un traité de géométrie projective à seize ans , ensuite il développe en 1654 une méthode de résolution du « problème des partis » qui, donnant naissance au cours du XVIIIe siècle au calcul des probabilités, influencera fortement les théories économiques modernes et les sciences sociales.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer