Fermer

 

Jacques Renouvin (1905-1944) avocat et résistant


Timbre : Courant / moderne


Héros de la résistance

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 22 avril 1961

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 22 avril 1961
Vente générale : 24 avril 1961
Retrait de la vente : 14 octobre 1961
Valeur faciale : 20 c
Graveur : René Cottet

Dessinateur : André Spitz

Département concerné par ce timbre : Paris

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu et lilas
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 3.400.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1288
Catalogue Spink / Maury : N° 1288
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,28 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,16 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Héros de la résistance

 


Jacques Renouvin

né à Paris le 6 octobre 1905 et mort en déportation le 24 janvier 1944 à Mauthausen, est un militant royaliste et héros de la Résistance.
Étudiant en droit, puis avocat, Renouvin milite à l'Action française qu'il quitte après le 6 février 1934. Mobilisé en 1939, il est volontaire pour les corps francs. Il fait une brillante campagne, est blessé puis fait prisonnier. Il s'évadera de l'hôpital où il a été conduit.
Démobilisé, Renouvin passe en zone sud et fin 1940 rejoint le mouvement clandestin Liberté créé par un petit groupe de professeurs démocrates-chrétiens. Plus spécialement chargé de la propagande, il organise pour cela des équipes de jeunes. Après la fusion entre Liberté et Les Petites Ailes qui crée le mouvement Combat, il est chargé par Henri Frenay d'organiser des Groupes francs dans toute la zone libre. Devenu chef national des Groupes francs de Combat en 1942, il est l'un des Français les plus activement recherchés par toutes les polices. Son adjoint est d'abord Roger Nathan dit Murat puis Jean Chanton dit Bastos.
Renouvin est arrêté le 29 janvier 1943 par la Gestapo en gare de Brive-la-Gaillarde en même temps que Mireille Tronchon, qu'il avait épousée dans la clandestinité. Transféré à la prison de Fresnes, il sera torturé pendant des mois avant d'être déporté en Allemagne le 29 août 1943. Interné à Mauthausen, il y meurt d'épuisement le 24 janvier 1944.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer