Fermer

 

Henri de Lacordaire (1802-1861) Centenaire de sa mort


Timbre : Courant / moderne


 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Recey-sur-Ource le 25 mars 1961

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Recey-sur-Ource le 25 mars 1961
Vente générale : 27 mars 1961
Retrait de la vente : 14 octobre 1961
Valeur faciale : 30 c
Graveur : Claude Durrens

Dessinateur : Claude Durrens

Département concerné par ce timbre : Côte-d'Or

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun et sépia
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 5.080.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1287
Catalogue Spink / Maury : N° 1287
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,10 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,06 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : les Hommes politiques, militaires, rois, marchants

 


Le père Henri-Dominique Lacordaire

né le 12 mai 1802 à Recey-sur-Ource (Côte-d'Or), mort le 21 novembre 1861 à Sorèze (Tarn), est un religieux, prédicateur, journaliste et homme politique français. Restaurateur en France de l'Ordre des Prêcheurs (dominicains)
À l'issue d'une longue période de doutes et d'interrogations, il se convertit au printemps 1824, et décide aussitôt d'être prêtre. Grâce au soutien de Monseigneur de Quélen, l'archevêque de Paris, qui lui accorde une bourse, et malgré les fortes réticences de sa mère et de ses amis, il entre le 12 mai 1824 au séminaire Saint-Sulpice, à Issy, puis, à partir de 1826, à Paris. Finalement, grâce à son insistance, et après de longues hésitations de ses supérieurs, il est ordonné prêtre le 22 septembre 1827 par monseigneur de Quélen. Le 9 avril 1839, Henri Lacordaire prit l'habit dominicain au couvent de la Minerve, à Rome, et reçut alors le nom de Dominique. Un an plus tard, le 12 avril 1840, il prononça ses voeux à la Minerve.
En 1841, il retourna en France, portant l'habit dominicain, théoriquement illégal selon les lois révolutionnaires, et, le 14 février 1841, prêcha avec succès à Notre-Dame. Lacordaire entreprit la fondation de plusieurs couvents : la première maison de la restauration de l'Ordre en France fut établie à Nancy en 1843, suivie du noviciat à Chalais (Isère) en 1844, et, en 1849, d'une maison à Paris, dans l'ancien couvent des Carmes.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer