Fermer

 

Le Quesnoy (Nord)


Timbre : Courant / moderne


 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Le Quesnoy le 1 juin 1957

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Le Quesnoy le 1 juin 1957
Vente générale : 3 juin 1957
Retrait de la vente : 14 septembre 1957
Valeur faciale : 8 f
Graveur : Jean Pheulpin

Dessinateur : Jean Pheulpin

Département concerné par ce timbre : Nord

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert foncé
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 244.255.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1105
Catalogue Spink / Maury : N° 1105
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,05 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,04 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,04 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Villes, places, rues

 


Le Quesnoy

La ville n'est enserrée d'une enceinte de pierre flanquée de tours qu'au XIVe siècle. Elle est ensuite adaptée au XVe siècle et au début du XVIe siècle pour répondre aux progrès des armes à feu. Sous l'impulsion de Charles-Quint, roi d'Espagne et Empereur du Saint-Empire-Romain-Germanique, Le Quesnoy devient une place forte de frontière
Le 6 septembre 1654, Turenne s'empare du Quesnoy pour le compte de Louis XIV. Cinq ans plus tard, le traité des Pyrénées la rattache définitivement au royaume de France. Vauban est alors chargé de moderniser la place afin de l'intégrer à la défense de la frontière septentrionale. Jeune ingénieur, Vauban réalise entre 1668 et 1673 une de ses premières expériences. Il transforme la ville afin de lui donner, pour l'essentiel, l'aspect que nous lui connaissons aujourd'hui.
L'état de conservation de son espace fortifié et la diversité de ses ouvrages font du Quesnoy le second site fortifié de France. L'ensemble, parfaitement conservé, est d'ailleurs classé Monument Historique depuis 1942.

 

 

 

 

 

 

Fermer