Fermer

 

Jean Moulin (1899-1943)


Timbre : Courant / moderne


Héros de la résistance

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Béziers le 18 mai 1957

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Béziers le 18 mai 1957
Vente générale : 20 mai 1957
Retrait de la vente : 14 septembre 1957
Valeur faciale : 8 f
Graveur : René Cottet

Dessinateur : René Cottet

Département concerné par ce timbre : Hérault

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun lilas
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 2.570.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1100
Catalogue Spink / Maury : N° 1100
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,38 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,20 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,19 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Héros de la résistance

 


Jean Moulin

né le 20 juin 1899 à Béziers (Hérault) et mort le 8 juillet 1943 à Metz (Moselle), est un haut fonctionnaire (préfet d'Eure-et-Loir) et résistant français.
En septembre 1941, il rejoint l'organisation de résistance la France libre à Londres en passant par l'Espagne et le Portugal. Il est reçu par Charles de Gaulle à qui il fait un compte rendu de l'état de la Résistance en France et de ses besoins, notamment financiers et en armement.
À l'issue de quelques entretiens, il est envoyé à Lyon par Charles de Gaulle pour unifier les mouvements de la Résistance. Il est arrêté à Caluire, dans la banlieue de Lyon, le 21 juin 1943 et conduit au siège de la Gestapo à Lyon où il est torturé , il est ensuite transféré à la Gestapo de Paris. Il meurt dans le train qui le transporte en Allemagne peu avant le passage de la frontière, le 8 juillet 1943. Son décès est enregistré en gare de Metz.
Il dirigea le Conseil national de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Il est souvent considéré comme l'un des principaux héros de la Résistance. Il est nommé général de brigade à titre posthume lors de la Libération, puis général de division en novembre 1946.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer