Fermer

 

Gaston Planté (1834-1889) inventeur de l'accumulateur électrique


Timbre : Courant / moderne


Savants et inventeurs

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Orthez le 13 avril 1957

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Orthez le 13 avril 1957
Vente générale : 15 avril 1957
Retrait de la vente : 6 juillet 1957
Valeur faciale : 8 f
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Michel Ciry

Département concerné par ce timbre : Pyrénées-Atlantiques

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : gris olive et brun lilas
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm (vignette 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 2.500.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1095
Catalogue Spink / Maury : N° 1095
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,13 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,06 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,11 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Gaston Planté (1834-1889) inventeur de l'accumulateur électrique 

Gaston Planté (Image Wikipédia)

 

Gaston Planté

(22 avril 1834 à Orthez - 21 mai 1889 à Meudon) est un physicien et inventeur français
En 1855, il découvre les premiers fossiles de l'oiseau préhistorique non volant Gastornis parisiensis (nommé d'après son prénom) près de Paris. Cet animal gigantesque est un parent très proche du diatrymas d'Amérique du Nord.
En 1859, il met au point l'accumulateur plomb/acide, la première batterie électrique rechargeable. Son premier modèle se compose d'un rouleau spiralé de deux feuilles de plomb pur séparées par un tissu en lin, plongé dans un récipient en verre contenant une solution d'acide sulfurique. En 1881, Camille Alphonse Faure développera un modèle plus efficace et plus fiable qui connaîtra un grand succès dans les premières voitures électriques. Les batteries de nos voitures actuelles fonctionnent toujours essentiellement selon le même principe.
Planté s'intéresse ensuite à de nombreuses applications de l'électricité, comme la galvanoplastie ou la production d'ozone.
Il contribue à des revues spécialisées comme L'Électricien, mais aussi de vulgarisation telle que La Nature.
Gaston Planté meurt le 21 mai 1889 dans le quartier Bellevue de Meudon, près de Paris. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (73e division).
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer