Fermer

 

300 ans d'hydrographie française

D'après photos © Shom.

Timbre : Courant / moderne


300 ans d'hydrographique française

 

 

Oblitération 1er jour à  Paris au carré d'Encre le 22 mai 2020
Cachet premier jour créé par : Marion Le Bec

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à  Paris au carré d'Encre le 22 mai 2020
Vente générale : 25 mai 2020
Valeur faciale : 2.80 €
Affranchissement : Lettre prioritaire 20g pour l'international
Création : Marion Le Bec

Couleur : Polychrome
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 143 x 105 mm
Quantite émis : 350.000.
Présentation : Bloc feuillet de 2 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° F5398
Valeur marchande timbre neuf : 1,75 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 1,00 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


La France, mesurant très tôt les enjeux de la connaissance des océans, a été le premier État à se doter d’un service hydrographique national en créant le Dépôt des cartes et plans de la marine le 19 novembre 1720. Chargé d’abord de rassembler l’ensemble des cartes et documents utiles à la navigation, le Dépôt entreprend de produire ses propres cartes marines et il bénéficie du monopole de cette production dès 1773. L’hydrographie moderne voit le jour avec Beautemps-Beaupré (1766-1854), qui met au point les principes d’une cartographie méthodique et rigoureuse qui lui vaudront sa renommée internationale de « père de l’hydrographie ».
Source Phil@poste © - La Poste – Shom -

 

 

 

 

 

 

Fermer