Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 30/01/2024

Fleurs des montagnes

Saxifrage de Gizia (Saxifraga giziana)


D’après © Guillaume LABEYRIE / Naturimages

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2023

Listage des timbres de l'année 2023

 

Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS et salle Hélène Blanc, de 9H à 17H, 8 rue de l’Egalité, 74800 LA ROCHE-SUR FORON le 3 et 4 février 2023
Cachet premier jour créé par : Bruno Ghiringhelli

 

Premier jour : Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS et salle Hélène Blanc, de 9H à 17H, 8 rue de l’Egalité, 74800 LA ROCHE-SUR FORON le 3 et 4 février 2023
Vente générale : 6 février 2023
Retrait de la vente : 29 février 2024
Valeur faciale : 1.16 €
Affranchissement le plus courant : Lettre verte 20g pour la France, Andorre et Monaco
Création : Alexandre Palezis
Mise en page : Bruno Ghiringhelli

Dentelure : 13½
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 30 x 40,85 mm
Quantité émis : 350.000.
Présentation : Bloc de 4 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5653
Catalogue Michel : N° FR 8416
Catalogue Scott : N° FR 6377a
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,63 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,33 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Fleurs, arbres, plantes, champigons, forêts, jardins

 


Informations sur le sujet du timbre

La Saxifrage de Gizia (Saxifraga giziana)

est une espèce de plante endémique du village de Gizia, dans le Jura, en France. Elle a été décrite pour la première fois en 1947 par Genty et Bouchard. Cette petite plante aux fleurs blanc-jaunâtre et à l’odeur musquée est unique au monde. Elle se trouve sur les corniches surplombant le village de Gizia. À l’époque de sa découverte, les corniches étaient complètement dépourvues d’arbres, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. La Saxifrage de Gizia est actuellement considérée comme étant en danger critique d’extinction. Cela est dû à la dégradation de la qualité de son habitat, engendrée par une succession de sécheresses sévères qui a entraîné le dépérissement de plusieurs touffes. L’évolution naturelle de la végétation et l’apparition d’arbres sur les corniches ont également participé à fragiliser l’espèce.
Pour la préserver, elle bénéficie d’un plan de conservation régional essentiellement basé, à l’heure actuelle, sur la conservation de ses graines à long terme.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 217 206 fois depuis le 1er mai 2022