Fermer

Gaston Bachelard (1884-1962) philosophe


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1984

Listage des timbres de l'année 1984

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Bar-sur-Aube le 23 juin 1984

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Bar-sur-Aube le 23 juin 1984
Vente générale : 25 juin 1984
Retrait de la vente : 11 mai 1985
Valeur faciale : 2 f + 40 c
Graveur : Jacques Combet

Dessinateur : Jacques Combet

Département concerné par ce timbre : Aube

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : gris et noir
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm ( image 36 x 21,45 mm )
Quantite émis : 3.000.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 2330
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 2336
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,26 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,24 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Informations sur le sujet du timbre
Gaston Bachelard (1884-1962) philosophe 

Gaston Bachelard (Image Wikipédia)

 

Gaston, Louis, Pierre Bachelard

né à Bar-sur-Aube le 27 juin 1884 et mort à Paris le 16 octobre 1962, est un philosophe français des sciences, de la poésie et du temps. Il est l'un des principaux représentants de l'école française d'épistémologie historique.
Épistémologue reconnu, il est l'auteur d'une somme de réflexions liées à la connaissance et à la recherche scientifique. Il invente ce qu'il appelle la « psychanalyse de la connaissance objective », inspirée par les travaux de Jung, qui introduit et étudie la notion d'obstacle épistémologique : ce sont des obstacles affectifs dans l'univers mental du scientifique et de l'étudiant, obstacles qui les empêchent de progresser dans la connaissance des phénomènes. Dans La Philosophie du non, il analyse des exemples tirés de la logique, de la physique, de la chimie ou encore des mathématiques.
Il interroge les rapports entre la littérature et la science, c'est-à-dire entre l'imaginaire et la rationalité. Ils peuvent être conflictuels ou complémentaires.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 1970658 fois depuis le 1er mai 2022