Fermer

 

Bicentenaire de l'indépendance des Etats-Unis


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1976

Listage des timbres de l'année 1976

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Versailles le 15 mai 1976

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Versailles le 15 mai 1976
Vente générale : 17 mai 1976
Retrait de la vente : 13 mai 1977
Valeur faciale : 1 f 20
Graveur : René Quillivic

Dessinateur : René Quillivic

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : gris-bleu bleu et carmin
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 52 x 31 mm (image 48x27 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 8.000.000
Présentation : Feuille de 25 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1879
Catalogue Spink / Maury France : N° 1879
Catalogue Michel : N° FR 1963
Catalogue Scott : N° FR 1480
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,20 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,16 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 

Informations complémentaires
Le 4 juillet 1776, à Philadelphie, les colonies américaines administrées et gouvernées par l'Empire britannique firent officiellement sécession, donnant naissance à une nouvelle nation : les États-Unis d'Amérique.
En 1781, la défaite des troupes anglaises à Yorktown face aux troupes de George Washington fut déterminante pour le pays. Le Parlement anglais décida de mettre fin à la guerre et entama des négociations hébergées à Paris. Le 3 septembre 1783, le Traité de Paris fut signé.

A gauche sur le timbre :

Charles Gravier, comte de Vergennes

diplomate et ministre français. Secrétaire d'État des Affaires étrangères de Louis XVI. Sa haine des Britanniques l'amène à soutenir les colons américains révoltés et à faire entrer la France dans la guerre d'indépendance des États-Unis. En 1777, il déclare la France prête à former une alliance avec le nouveau pays. Il signe ce traité d'alliance franco-américaine le 6 février 1778.

A droite sur le timbre :

Benjamin Franklin

En 1776 Il participe à la rédaction de la déclaration d'indépendance des États-Unis, dont il est un des signataires. Ceci fait de lui l'un des Pères fondateurs des États-Unis. Pendant la guerre d'indépendance, il négocie en France en tant que diplomate non seulement le traité d'alliance avec les Français, mais aussi le traité de Paris. Délégué de la Convention de Philadelphie.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 346 459 fois depuis le 1er mai 2022