Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 26/09/2023

Robert Nanteuil (1623-1678)


D'après autoportrait de Nanteuil © photo akgimages / Orsi Battaglini

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2023

Listage des timbres de l'année 2023

 

Oblitération 1er jour du 8 au 10 novembre 2023<br>- Au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS<br>- Salon Philatélique d’Automne, Espace Champerret Hall A - 6, rue Jean Ostreicher, 75017 PARIS.<br>- Musée Hôtel Le Vergeur, de 10h à 12h et de 14h à 18h, 36 place du Forum, 51100 REIMS (les 8 et 9 novembre).
Cachet premier jour créé par : Sarah Lazarevic

 

Premier jour : Oblitération 1er jour du 8 au 10 novembre 2023
- Au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS
- Salon Philatélique d’Automne, Espace Champerret Hall A - 6, rue Jean Ostreicher, 75017 PARIS.
- Musée Hôtel Le Vergeur, de 10h à 12h et de 14h à 18h, 36 place du Forum, 51100 REIMS (les 8 et 9 novembre).

Vente générale : 13 novembre 2023
Valeur faciale : 1.16 €
Affranchissement le plus courant : Lettre verte 20g pour la France, Andorre et Monaco
Graveur : Pierre Albuisson

Création : Sarah Lazarevic

Département concerné par ce timbre : Marne
Dentelure : 13¼ x 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40,85 x 40,85 mm
Quantité émis : 495.000.
Présentation : Feuille de 12 timbres
Bande phosphore : 1 barre à droite

 


Thématique catégorie : Peintres, sculpteurs, tableaux, architects

 


Informations sur le sujet du timbre

Robert Nanteuil

Auteur de plus de 200 portraits gravés, dessinateur et pastelliste virtuose, Robert Nanteuil (1623-1678) a laissé une brillante galerie du siècle de Louis XIV. Il a bien mérité le surnom de « Saint-Simon de la gravure » par allusion au célèbre mémorialiste. Chez les Jésuites de Reims, sa ville natale, l’étude des poètes latins et des Pères de l’Église n’empêcha pas l’enfant d’exprimer un don précoce pour l’art. Chez les Bénédictins chez qui se poursuivit son instruction encouragèrent sa vocation, lui révélant de précieux manuscrits enluminés. Son premier portrait était une commande de l’abbé lui-même. Après une solide formation chez le graveur rémois Nicolas Regnesson et une thèse de philosophie, Nanteuil se rend à Paris. Vers 1650, sa renommée est telle que Philippe de Champaigne et d’autres artistes de renom le chargent de graver leurs œuvres. Il peut désormais se consacrer au seul art du portrait. De Louis XIV (gravé onze fois) à Colbert et Turenne, la cour et la ville posent pour l’artiste à la mode. En 1658, Nanteuil est nommé dessinateur et graveur ordinaire du roi et reçoit une pension. Son style rigoureux se distingue par le pulpeux des chairs, la souplesse des cheveux, le velouté des étoffes. En gravure, pour conserver sa « respiration » au papier, il utilise avec parcimonie les contretailles (traits croisés).
Source © La Poste - Jérôme Coignard -

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 810 890 fois depuis le 1er mai 2022