Fermer

Sorcière Joana Call

Eve Luquet



 

 

Vente générale : 6 aout 2022.
Valeur faciale : 2.32 €
Affranchissement : Lettre verte 100g pour la France
Graveur : Eve Luquet
Dessinateur : Stéphanie Ghinéa

Création : Eve Luquet
Dentelure : 13 x 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40,85 x 40,85 mm
Quantite émis : 60.300.
Présentation : Feuille de 9 timbres

 


 


Informations sur le visuel
Joana Call fut jugée pendant 6 jours par le Tribunal de Corts lors de la première grande chasse aux sorcières en Andorre (1471-1473). De ce procès restent quelques dépositions de témoins, la confession de l’accusée, le rejet de la défense, ses volontés testamentaires, et les dépenses effectuées par la cour le jour de son exécution. Dans l’optique d’une accusation, avoir mauvaise réputation était fondamental. Ainsi, on demandait systématiquement aux témoins si l’accusée avait réputation de sorcière ou de guérisseuse. Au moment de répondre certaines d’entre eux doutaient. Cette histoire nous renvoie à une époque où l’on vivait et mourrait en fonction de sa réputation, et de celle de son cercle familial, proche ou élargi. Dans sa confession, Joana reconnut avoir, avec d’autres, rendu culte au Diable au Boc de Biterna, abjuré Dieu, pratiqué le cannibalisme et confectionné des poisons. Ayant confessé et se sachant perdue, elle affirma mériter sa peine. Elle fut torturée et écartelée. Les Archives nationales d’Andorre détiennent une collection de livres consignant la tenue des procès traités par le Tribunal de Corts, dont des extraits illustrent le timbre et son contour de feuille.

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française