Fermer

Capitales
Timbre : Courant / moderne

 

Capitales européennes Budapest

 

 

Oblitération 1er jour à Paris  au Carré d'Encre et au Salon des Séniors le 25 et 26 mars 2011
Cachet premier jour créé par : Louis Arquer

 

Capitales européennes Budapest - Le Palais royal


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et au Salon des Séniors le 25 et 26 mars 2011
Vente générale : 28 mars 2011.
Retrait de la vente : 23 décembre 2012.
Valeur faciale : 0.58 €€
Dessinateur : Alain Bouldouyre

Dentelure : Dentelé
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Héliogravure

Quantite émis : 1.800.000
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 4540
Catalogue Maury Timbres français : N° 4462
Valeur marchande timbre neuf : 0,96 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,47 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Villes, places, rues

 

Budapest(contraction de Buda, Pest et d'Óbuda)

remonte à la cité romaine d'Aquincum, fondée aux alentours de 89 sur le site d'un ancien campement celte.
La fusion des trois villes sous une administration commune prend effet une première fois en 1849 sous l'impulsion du gouvernement révolutionnaire, avant d'être révoquée après la reconstitution de l'autorité Habsbourg. Elle est entérinée définitivement en 1873 par le gouvernement royal autonome hongrois issu du compromis austro-hongrois de 1867. La population totale de la capitale unifiée est multipliée par sept sur la période 1840–1900, atteignant 730 000 habitants.
Les pertes humaines liées à la Première Guerre mondiale et la perte importante de plus des deux tiers du territoire de l'ancien royaume en 1920 ne causent qu'un trouble temporaire : Budapest demeure la capitale d'un État certes plus petit mais désormais souverain. En 1930, la ville compte un million d'habitants, plus 400 000 en agglomération.
Lors de la Seconde Guerre mondiale, les juifs sont rassemblés dans le ghetto de Budapest. Environ un tiers des 250 000 habitants juifs de Budapest meurent suite au génocide nazi perpétré pendant l'occupation allemande de 1944. Une plaque commémorative a été posée le 16 avril 2005 en bordure du fleuve où des chaussures appartenant aux victimes sont fleuries. La démocratisation est stoppée par l'insurrection de Budapest et l'intervention militaire de l'Union soviétique qui a fait 20 000 victimes dans la population civile, et entraîné l'exil de 160 000 citoyens hongrois.
En 1989, suite à des manifestations le pouvoir communiste tombe, laissant place à une démocratie parlementaire.
Source WIKIPEDIA

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française