Fermer

Albert
Timbre : Courant / moderne

 

 

Oblitération 1er jour à Périgueux le 16 mars 2007
Cachet premier jour créé par : Patrice Serres

 

Albert de Londres


Premier jour : Oblitération 1er jour à Périgueux le 16 mars 2007
Vente générale : 19 mars 200.
Retrait de la vente : 26 octobre 2007.
Valeur faciale : 0.54 €€
Graveur : Jacky Larrivière

Dessinateur : Patrice Serres
Dentelure : 13 x 13¼
Couleur : bleu marron blanc
Mode d'impression : Taille douce

Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 4027
Catalogue Maury Timbres français : N° 4025
Valeur marchande timbre neuf : 0,98 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,24 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Personnages célèbres

 

Albert Londres

Le célèbre journaliste qui fit fermer le bagne de Cayenne, dénonça la traite des Noirs, et celle des « blanches » (1884-1932).
Né en 1884 à Vichy, Albert Londres, qui se destinait à une carrière de poète, s'est très tôt rendu célèbre par ses articles et ses récits de voyages, publiés au début du siècle dans Le Petit Journal, Le Quotidien ou Le Petit Parisien, et a marqué plusieurs générations de journalistes. Il signe son premier article en 1914, il a couvert la Grande Guerre, la Révolution russe, le Tour de France cycliste, le scandale du bagne de Cayenne, (Sa publication connaîtra un retentissement considérable, et la force du reportage sera telle qu'en septembre 1924 le gouvernement décidera de supprimer le bagne.), la condition des aliénés dans les asiles de France, et l'évasion du forçat Dieudonné, la traite des noirs en Afrique et la traite des blanches en Argentine, les pêcheurs de perles de Djibouti et les terroristes dans les Balkans... Il est mort le 16 mai 1932 lors de l'incendie du paquebot George Philippar au retour d'un reportage en Chine dont on ne sait rien.
Créé par sa fille, Florise, le Prix Albert Londres couronne, en France, le meilleur reporter de l'année en presse écrite depuis 1933 et audiovisuelle depuis 1985. Ce Prix, décerné pour la première fois en 1933, couronne chaque année à la date anniversaire de la mort d'Albert Londres.

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française