Fermer

«
Timbre : Courant / moderne

 

 

 

« La Liberté éclairant le monde » du sculpteur Auguste Bartholdi (1834-1904)


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris et Colmar le 21 février 2004
Vente générale : 23 février 2004.
Retrait de la vente : 28 janvier 2005.
Valeur faciale : 0.90 €€
Graveur : Yves Beaujard

Dessinateur : Yves Beaujard

Département concerné par ce timbre : Haut-Rhin
Dentelure : Dentelé 13½ x 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 3639
Catalogue Maury Timbres français : N° 3621
Valeur marchande timbre neuf : 1,56 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,87 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Peintres, sclupteurs, architectes, tableaux, vitraux

 

« La Liberté éclairant le monde » du sculpteur Auguste Bartholdi (1834-1904) 

Frédéric Auguste Bartholdi (Image Wikipédia)

 

Frédéric Auguste Bartholdi

Né à Colmar, devient orphelin de père à l'âge de deux ans. Sa mère, de condition aisée décide alors de s'installer à Paris. Après avoir obtenu son baccalauréat en 1852 au lycée Louis-le-Grand à Paris, Auguste Bartholdi étudie l'architecture à École nationale supérieure des beaux-arts, ainsi que la peinture, puis la sculpture dans l'atelier de Jean-François Soitoux.
En 1870, Bartholdi réalise une maquette de Vercingétorix pour la ville de Clermont-Ferrand ainsi qu'un premier modèle de la statue de la «Liberté éclairant le monde». En 1875, dans son atelier de la rue Vavin, à Paris, il entreprend la réalisation de la statue de la «Liberté éclairant le monde», haute de 46 mètres. Elle est inaugurée le 28 octobre 1886. Il devient un des sculpteurs les plus célèbres du XIXe siècle en Europe et en Amérique du Nord.
Il est promu au grade de commandeur de la Légion d'honneur en 1886, vingt-deux ans après avoir été fait chevalier. Il meurt dans le 6e arrondissement de Paris, le 4 octobre 1904, à la suite d'une tuberculose. Il est enterré au cimetière du Montparnasse (28e division).

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française