Fermer

 

François Pilatre de Rozier (1756-1785) première ascension en ballon libre

Timbre : Courant / moderne


 

 

Vente générale : 4 juin 1936
Retrait de la vente : 23 septembre 1937
Valeur faciale : 75 c
Graveur : Jules Piel

Dessinateur : Kieffer

Département concerné par ce timbre : Moselle
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu vert
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm (cadre 36x21,45 mm )
Quantite émis : 8.100.000
Présentation : feuille de 25 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : N° 313
Catalogue Spink / Maury : N° 313
Valeur marchande timbre neuf : 11,25 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 5,00 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,75 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Avions, bateaux, trains, voitures, motos, vélos

 


Jean-François Pilâtre de Rozier

naquit à Metz, le 30 mars 1754 , d'abord élève en chirurgie, il passa de l'hôpital de Metz chez un apothicaire, où il apprit les premiers éléments de la chimie, un peu de botanique et de minéralogie. Il fut admirateur de la découverte des ballons. Il conçut aussitôt le projet de voyager dans les airs à l'aide de la nouvelle machine
Encouragé par ses succès, le jeune aéronaute conçoit le projet d'aller en Angleterre, en traversant les airs , une somme de 40 000 francs est mise à sa disposition, par le gouvernement, pour construire un aérostat : malheureusement il le composa de deux ballons, l'un enflé par le feu, l'autre par le gaz hydrogène. La double machine, s'éleva avec une assez grande rapidité, jusqu'à quatre cents mètres environ. Mais, à cette hauteur, on vit tout d'un coup l'aérostat à gaz hydrogène se dégonfler, et retomber presque aussitôt sur la montgolfière, Celle-ci tourna trois fois sur elle-même , puis entraînée par ce poids, elle s'abattit, avec une vitesse effrayante.

 

 

 

 

 

 

Fermer