Fermer

Nicolas
Timbre : Courant / moderne

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Antibes le 1 juin 1985

 

Nicolas de Staël « Nature morte au chandelier »


Premier jour : Oblitération 1er jour à Antibes le 1 juin 1985
Vente générale : 3 juin 1985.
Retrait de la vente : 11 avril 1986.
Valeur faciale : 5 f
Dessinateur : Jean-Paul Véret-Lemarinier

Dentelure : 12½ x 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure

Quantite émis : 6.000.000
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 2364
Catalogue Maury Timbres français : N° 2375
Valeur marchande timbre neuf : 1,59 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,68 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Peintres, sclupteurs, architectes, tableaux, vitraux

 


Nicolas de Staël

Peintre de l'École de Paris, un des artistes européens les plus influents de la période de l'après-guerre. De la noblesse russe, né à Saint-Pétersbourg, fils d'un général - sa famille a émigré en Pologne en 1919. Exilé, orphelin, de Staël se tourne très tôt vers la peinture. Il suit les cours de l'Académie royale de Bruxelles en 1932, fait de nombreux voyages (Espagne, Maroc, Algérie, Italie) avant de s'engager dans la Légion étrangère et d'en être démobilisé en 1941. Arrivé en France en 1938, il étudie la peinture auprès de Fernand Léger. Il s'installe à Nice où il exécute des toiles dont le réalisme dramatique exprime sa vie misérable et son caractère tourmenté.Sa rencontre avec Braque, en 1943 est déterminante, travaillant sans relâche, il cherche à découvrir les rythmes simples de la nature et à pénétrer l'essence du réel jusqu'à l'épure, ce qui le conduit progressivement à l'abstraction.

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française