Fermer

Jules
Timbre : Courant / moderne

 

Personnages célèbres, Ecrivains

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Saint Jullien-Chapteuil le 23 février 1985

 

Jules Romains (1885-1972) écrivain


Premier jour : Oblitération 1er jour à Saint Jullien-Chapteuil le 23 février 1985
Vente générale : 25 février 1985.
Retrait de la vente : 14 février 1986.
Valeur faciale : 1 f 70 + 40 c
Graveur : Jacques Jubert

Dessinateur : Jacques Jubert

Département concerné par ce timbre : Haute-Loire
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : violet clair et violet foncé
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.500.000
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 2356
Catalogue Maury Timbres français : N° 2358
Valeur marchande timbre neuf : 0,90 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,81 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Jules Romains (1885-1972) écrivain 

Jules Romains (Image Wikipédia)

 

Louis Henri Jean Farigoule, dit Jules Romains

né à Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) le 26 août 1885 et mort à Parisle 14 août 1972, est un écrivain, philosophe, poète et dramaturge français, membre de l'Académie française.
En 1923, il écrit une comédie, mise en scène par Louis Jouvet, qui marque le début de sa célébrité : «Knock, ou le triomphe de la médecine». Dans les années 1930, il poursuit l'écriture théâtrale avec, entre autres, «Amédée, ou les messieurs en rang» (1923), Le mariage de monsieur Le Trouhadec» (1926),«Le dictateur» (1926). Il devient ainsi un des dramaturges les plus joués de son époque.
En 1932, il revient au roman, et se lance dans l'écriture d'une vaste fresque composée de vingt-sept volumes, «Les hommes de bonne volonté». Jules Romains y raconte les destins croisés de deux amis, l'un écrivain, l'autre homme politique, et leur évolution dans la société de l'entre-deux-guerres. En parallèle, Jules Romains exprime également ses engagements politiques, milite en faveur du Front populaire, prône le pacifisme, et condamne la montée des fascismes en Europe. Partisan de l'amitié franco-allemande, il coupe les ponts avec l'Allemagne en 1939. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'exile aux États-Unis puis au Mexique. En 1946, il entre à l'Académie française. Journaliste pour l'Aurore entre 1953 et 1971, il s'oppose à l'indépendance de l'Algérie en 1962. Il décède en 1972, à l'âge de 87 ans.

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française