Fermer

Francis
Timbre : Courant / moderne

 

Personnages célèbres

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 20 juillet 1974

 

Francis Poulenc (1899-1963) compositeur et pianiste


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 20 juillet 1974
Vente générale : 22 juillet 1974.
Retrait de la vente : 14 mars 1975.
Valeur faciale : 50 c + 10 c
Graveur : Jacques Combet

Dessinateur : Jacques Combet

Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun carminé et lilas foncé
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 3.600.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1785
Catalogue Maury Timbres français : N° 1801
Valeur marchande timbre neuf : 0,30 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,33 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Musiciens, chef d'orchestres, compositeurs

 


Francis Poulenc

Né à Paris le 7 janvier 1899 dans une famille d’industriels aisés, il suit très tôt des cours de piano avec le virtuose Ricardo Vinès. À sept ans, il commence à composer de petites pièces. Sa mère, elle aussi musicienne, encourage fortement ses dons.
Malgré quelques cours d’écriture avec Charles Koechlin, Poulenc est plutôt considéré comme un compositeur autodidacte. À 18 ans, il connaît une première réussite avec une Rapsodie nègre. Avec la guerre de 1914, sa production n’est pas importante. Il écrit cependant Le Bestiaire, un cycle de mélodies. Ricardo Vinès lui fait rencontrer Isaac Albeniz, Achille Claude Debussy, Maurice Ravel.
Poulenc est introduit en 1920 dans le groupe des Six. En 1928, le compositeur écrit le Concert champêtre, oeuvre pour clavecin et orchestre destinée à la grande claveciniste Wanda Landowska et dédié à son compagnon, le peintre Richard Chanelaire. En 1936, Poulenc passe un tournant de sa carrière avec sa premières pièce religieuse : Litanies à la Vierge noire. Le critique Claude Rostand dira de lui qu’il est «moine ou voyou», pour opposer sa sorte de libertinage à ce qu’il professe. Le compositeur écrira ensuite son fameux Dialogue des Carmélites (1957).
Poulenc meurt le 30 janvier 1963 dans sa ville natale. Son oeuvre est régulièrement jouée de nos jours.

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française