Fermer

Saint
Timbre : Courant / moderne

 

Personnages célèbres

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Montfort le 23 février 1974

 

Saint Louis Marie Grignion de Montfort (1673-1716) prêtre, fondateur de congrégations religieuses


Premier jour : Oblitération 1er jour à Montfort le 23 février 1974
Vente générale : 25 février 1974.
Retrait de la vente : 4 octobre 1974.
Valeur faciale : 50 c + 10 c
Graveur : Jacques Combet

Dessinateur : Jacques Combet

Département concerné par ce timbre : Ile-et-Vilaine
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : sépia cramin et vert foncé
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 3.800.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1784
Catalogue Maury Timbres français : N° 1784
Valeur marchande timbre neuf : 0,33 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,30 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Personnages célèbres

 

Louis-Marie Grignion

est né en Bretagne, en 1673, à Montfort-la-Cane. Il est d'abord élève des jésuites, à Rennes, avant d'aller se préparer au sacerdoce, à Paris. Louis-Marie fait voeu de pauvreté en quittant Rennes pour Paris. Il est ordonné prêtre en 1700, et se consacre à la prédication dans des missions rurales.
Il fonde en 1703, avec Marie-Louise Trichet, une congrégation féminine, hospitalière à l'origine, les Filles de la Sagesse, qui étend très vite son activité à l'enseignement.
Le 6 juin 1706, il rencontre le Clément XI dans l'espoir d'être envoyé en mission loin de la France. Mais le pape lui demande de rester en France avec le titre de missionnaire apostolique. Il rentre en France, se rend à Notre-Dame des Ardilliers à Saumur, puis au Mont Saint-Michel et commence ensuite son apostolat des missions. En 1712, il rédige à La Rochelle son ouvrage le plus connu et le plus important : le Traité de la Vraie dévotion à la Sainte Vierge.
Lors d'une mission paroissiale, il meurt à 43 ans, épuisé par la fatigue et les pénitences, à Saint-Laurent-sur-Sèvre (en Vendée) où son corps repose. Son dernier sermon a pour thème la douceur de Jésus et ses derniers mots sont les suivants : «Allons, mes bons amis, allons en paradis. Quoiqu'on gagne en ces lieux, le paradis vaut mieux». Montfort est béatifié le 22 janvier 1888 par Léon XIII et est canonisé le 20 juillet 1947 par Pie XII2. Liturgiquement il est commémoré le 28 avril.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française