Fermer

Robert
Timbre : Courant / moderne


 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Le Bourget le 27 mai 1967

 

Robert Esnault-Pelterie, ingénieur aéronautique


Premier jour : Oblitération 1er jour à Le Bourget le 27 mai 1967
Vente générale : 29 mai 1967.
Retrait de la vente : 24 février 1968.
Valeur faciale : 60 c
Graveur : Pierre Gandon

Dessinateur : Pierre Gandon

Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : outremer foncé bleu gris et gris vert
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 7.352.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1526
Catalogue Maury Timbres français : N° 1526
Valeur marchande timbre neuf : 0,32 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,29 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Robert Esnault-Pelterie, ingénieur aéronautique 

Robert Esnault-Pelterie (Image Wikipédia)

 

Robert Esnault-Pelterie

né le 8 novembre 1881 à Paris 9e et mort le 6 décembre 1957 (à 76 ans) à Nice, est un ingénieur aéronautique et inventeur français.
Avec les capitaux de sa grand-mère maternelle, son père l'associe à une nouvelle société, les établissements Esnault-Pelterie, au capital de 800 000 francs. En 1906, la société acquiert au 149 rue de Silly à Boulogne-sur-Seine un terrain et Robert invente le moteur en étoile. En décembre, il dépose le brevet du manche à balai. Le 10 octobre 1907, à Buc-Toussus-le-Noble, il teste son REP 1, monoplan à structure métallique entoilée et vernie, équipé d'un moteur en étoile. C'est le premier monoplan à voler et le premier avion construit à partir d'une armature de métal. Le métal apportait la rigidité et son surpoids était compensé par l'abandon de la structure biplane. Après un accident le 18 juin 1908, il abandonne le pilotage et la même année ouvre, sur le terrain de la rue de Silly, la deuxième usine aéronautique du monde après celle, toute proche, des frères Voisin, la société REP (qui existe toujours). Il sera à l'initiative de la première exposition de la locomotion aérienne au Grand Palais à Paris en 1909, qui deviendra l'actuel salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française