Fermer

 

Paul Sabatier (1854-1941) la catalyse - prix Nobel de chimie en 1912

Timbre : Courant / moderne


Inventeurs et chercheurs célèbres

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Carcasonne le 7 avril 1956

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Carcasonne le 7 avril 1956
Vente générale : 9 avril 1956
Retrait de la vente : 21 juillet 1956
Valeur faciale : 30 f
Graveur : Pierre Gandon

Dessinateur : Pierre Gandon

Département concerné par ce timbre : Aude
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert noir et vert bleu
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.300.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1058
Catalogue Spink / Maury : N° 1058
Valeur marchande timbre neuf : 1,34 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,73 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,76 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 


Paul Sabatier

(5 novembre 1854 à Carcassonne, France - 14 août 1941 à Toulouse, France) est un chimiste français. Il est co-récipiendaire (avec Victor Grignard) du prix Nobel de chimie en 1912 « pour sa méthode d'hydrogénation des composés organiques en présence de métaux finement divisés », ce qui a permis de faire progresser considérablement la chimie organique dans les dernières années.
Ses premières recherches le conduisent à étudier les réactions thermiques sur les composés soufrés, métalliques ou organiques, sujet qui le conduit à l'obtention de son doctorat.
Il s'intéresse ensuite au phénomène de catalyse, et notamment à la recherche de catalyseurs pour l'hydrogénation.
Il développe de même la réduction du dioxyde de carbone (CO2) en présence de dihydrogène (H2) à des températures et des pressions élevées en présence d'un catalyseur de nickel afin de produire du méthane (CH4). Cette réaction est nommée réaction de Sabatier.
CO2 + 4H2 ? CH4 + 2H2O
Elle est actuellement utilisée dans la Station spatiale internationale pour produire l'eau nécessaire à bord
Il est l'auteur notamment de La Catalyse en Chimie Organique, ouvrage publié en 1913
En 1880 il prend en charge les cours de physique à l'université de Bordeaux jusqu'en 1882 quand il accepte un poste similaire à l'université de Toulouse. L'année suivante il devient responsable des cours de chimie et est élu professeur titulaire de la chaire de chimie générale en 1884, poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite en 1930.

 

 

 

 

 

 

Fermer