Fermer

 

Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et au salon PARIS PHILEX 2018, Paris expo, Porte de Versailles le 7-8-9 juin 2018
Cachet premier jour créé par : Valérie Besser

 

Orphelins de Guerre (timbres de 1917-1918)


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et au salon PARIS PHILEX 2018, Paris expo, Porte de Versailles le 7-8-9 juin 2018
Vente générale : 7 juin 2018.
Valeur faciale : 30.00 €€
création : Valérie Besser

Mise en page: Valérie Besser

Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : mixte offset - taille-douce
Quantite émis : 40.000.
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° F5226
Valeur marchande timbre neuf : 18,00 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 9,00 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


 


Informations sur le visuel
Le bloc de huit timbres, émis dans le cadre des émissions liées aux commémorations de la première guerre mondiale, reprend la série de timbres émise en 1917 (sept timbres en 1917 et un timbre émis en 1919) au profit des Orphelins de guerre. Considérée comme la première série commémorative française, elle est aussi la plus prestigieuse du XXe siècle.

 

Orphelin de guerre

Les batailles laissent des milliers de morts et autant d'orphelins.
Cette série des orphelins de guerre peut-être considérée comme la première série de timbres commémorative française (c'est-à-dire qui ne soit pas d'usage courant).
Un décret daté du 22 octobre 1917 signé Poincaré prévoit de surcharger sept timbres de la mention «Orphelins de la Guerre» : la surtaxe bénéficiera à l'ensemble des orphelins de la guerre.
La série de sept figurines comprends cinq sujets, dessinés par Dumoulin : «Paysanne à la charrue», «Tranchée et drapeau», «Veuve au cimetière», «la Marseilleise» ainsi que le «Lion de Belfort». Viendront s'y ajouter en mars 1919 les «Deux Orphelins» de Surand. Émis en août 1917. Ils ne reçoivent pas l'assentiment des français qui trouvent les sujets tristes, une impression en typographie à plat qui ne met pas en valeur le visuel, une trop forte surtaxe, font que ces timbres seront très peu utilisés
La série est démonétisée le 31 octobre 1922.
Timbres ré-imprimés à l'occasion du salon Paris-Philex 2018

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française