Fermer

Basilique
Timbre : Courant / moderne

 

 

Oblitération 1er jour à Paris  au Carré d'Encre et à Orcival du 13 au 16 mai 2010
Cachet premier jour créé par : Marie-Noëlle Goffin

 

Basilique d'Orcival, Puy-de-Dôme


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et à Orcival du 13 au 16 mai 2010
Vente générale : 17 mai 2010.
Retrait de la vente : 25 février 2011.
Valeur faciale : 0.56 €€
Graveur : Marie-Noëlle Goffin

Dessinateur : Marie-Noëlle Goffin

Département concerné par ce timbre : Puy-de-Dôme
Dentelure : Dentelé
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.500.000
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 4446
Catalogue Maury Timbres français : N° 4362
Valeur marchande timbre neuf : 0,90 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,26 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Chateaux, ponts, cathédrales, églises, villas

 

Informations complémentaires
La basilique Notre-Dame d'Orcival est un des joyaux de l'art roman auvergnat, avec la basilique Notre-Dame-du-Port à Clermont-Ferrand, l'église Saint-Austremoine d'Issoire, l'église de Saint-Nectaire, l'église Notre-Dame de Saint-Saturnin et la basilique Saint-Julien à Brioude. Elle est classée monument historique depuis 1840.

Cette église romane, élevée au rang de basilique en 1894 par le pape Léon XIII, a été construite par les moines de la Chaise-Dieu au début XIIe siècle, vraisemblablement financés par Guillaume VII, comte d'Auvergne.
Elle a été terminée en 1166. On pense qu'elle a sans doute été construite en une seule campagne, au vu de l'homogénéité de son architecture.

Les caractéristiques architecturales et décoratives de la basilique d'Orcival sont comparables à celles des autres églises majeures de Basse-Auvergne. Avec son chevet aux proportions élégantes, nettement hiérarchisé, sa crypte archaïque, inspirée de la souterraine de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Clermont et sa nef aux chapiteaux richement décorés, la basilique d'Orcival est en revanche l'une des rares églises d'Auvergne à avoir conservé sa tour de clocher d'origine.

Le relief accidenté du site a dicté aux hommes qui l'ont construit la proportion particulière de l'édifice : le flanc de la vallée dut être entamé pour permettre de construire la façade occidentale...
. Source WIKIPEDIA

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française