Fermer

«France»
Timbre : Courant / moderne


 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Le Havre le 11 janvier 1962

 

«France» Premier voyage du paquebot


Premier jour : Oblitération 1er jour à Le Havre le 11 janvier 1962
Vente générale : 12 janvier 1962.
Retrait de la vente : 7 juillet 1962.
Valeur faciale : 30 c
Graveur : Claude Hertenberger

Dessinateur : Claude Hertenberger

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu foncé noir et rouge
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 6.230.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1325
Catalogue Maury Timbres français : N° 1325
Valeur marchande timbre neuf : 0,54 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,35 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Avions, bateaux, trains, voitures, motos, vélos

 


Le France

(rebaptisé Norway en 1979, puis Blue Lady en 2006) est un paquebot transatlantique construit aux chantiers de l'Atlantique, à Saint-Nazaire, où il fut mis à l'eau, le 11 mai 1960, en présence du président de la République française, le général de Gaulle. Il fut pendant une longue période le plus grand paquebot du monde.
Son port d'attache est alors au Havre, et il est mis en service en janvier 1962, pour le compte de la Compagnie générale transatlantique (CGT). Luxueusement meublé, le paquebot a été décoré par plusieurs peintres de l'École de Paris, notamment par Louis Vuillermoz.
Pendant douze ans, il assure des traversées transatlantiques et quelques croisières autour du monde, jusqu'en septembre 1974. Son désarmement est brutalement décidé avec l'accord du président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, pour cause de non rentabilité, alors qu'il s'était engagé à le maintenir en service au cours de sa campagne électorale.
Dans la mémoire collective en France, il a été célébré par la chanson de Michel Sardou Le France (1975), qui lui rend hommage juste au moment de sa vente.
Revendu d'abord à un homme d'affaires saoudien, en 1977, puis à un armateur norvégien en 1979, rebaptisé Norway, il assure alors, après plusieurs transformations, des croisières en mer des Caraïbes. Revendu à un ferrailleur, il est rebaptisé Blue Lady en 2006 et son démantèlement prend fin en 2009 en Inde, sur le chantier d'Alang
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française