Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 25/04/2024

50 ans de la découverte de Lucy


D’après photos Australopithèque afarensis et étapes dans l’évolution humaine © Science photo library

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2024

Listage des timbres de l'année 2024

 

 

Premier jour : Oblitération 1er jour le 21 et 22 juin 2024
- Au carré d'Encre de 10h à 19h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS
- VANNES (56), ville de naissance de Yves Coppens (1934-2022). Bureau de poste, Vannes République, le vendredi de 9h30 à 18h et le samedi de 9h30 à 12h30, 25 place de la République, 56000 Vannes.

Vente générale : 24 juin 2024
Valeur faciale : 1.96 €
Affranchissement le plus courant : Lettre internationale jusqu'à 20gr
Création : Ségolène Carron

Dentelure : 13¼ x 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : héliogravure
Format du timbre : 40,85 x 40,85 mm
Quantité émis : 597.000.
Présentation : Feuille de 15 timbres
Bande phosphore : 2 barres

 


 


Informations sur le sujet du timbre

Lucy

est le surnom d’un spécimen fossile de l’espèce éteinte Australopithecus afarensis, dont le nom de catalogue est AL 288-11. Ce spécimen appartenant à la lignée humaine a été découvert le 24 novembre 1974 sur le site de Hadar, en Éthiopie, Plusieurs membres de l’International Afar Research Expedition mettent au jour quelques ossements isolés fossiles émergeant de la paroi. Le dégagement se poursuit, impliquant les directeurs de la mission (le géologue Maurice Taieb et le paléo-anthropologue Donald Johanson), les paléontologues Claude Guillemot et Yves Coppens, ainsi que des étudiants et chercheurs éthiopiens
Lucy est le premier fossile relativement complet (conservé à 40 %, avec 52 fragments osseux) qui ait été découvert pour une période aussi ancienne. Elle a révolutionné notre perception des origines humaines, en démontrant que l’acquisition de la bipédie datait d’au moins 3,2 millions d’années, et avait largement précédé le processus d’accroissement du volume endocrânien.
En 1992, la reconstitution du visage de Lucy est confirmée par la découverte d’un crâne de mâle adulte. En 2006, c’est le squelette d’un enfant de 3 ans découvert en 1999 à quatre kilomètres du site de Lucy, surnommé « bébé de Lucy » par la presse scientifique quoiqu’il soit cent mille ans plus vieux, qui confirme la coexistence des caractères simiens et humains.
Ce fossile a été surnommé Lucy parce que les chercheurs écoutaient la chanson des Beatles Lucy in the Sky with Diamonds le soir sous la tente, en répertoriant les ossements qu’ils avaient découverts.
Source © La Poste - Philippe Charlier et doc internet

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 210 260 fois depuis le 1er mai 2022