Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 26/03/2024

Faune sous-marine

Europa


D’après raie © Franco Banfi / Biosphoto, sar, protule lisse, gorgone et bernard l'hermite © Jean Cassou / Biosphoto, étoile de mer © Frédéric Nevoit / Biosphoto, crabe vert © Henri Willem / Naturimages, corb et crénilabre © Gaël Modrak / Naturimages, murène © Julien Dalle / Naturimages, pieuvre © Benoit Dupuit / Naturimages, anémone de mer © Bru / Andia.fr et © imageBROKER/Andia.fr.

Timbre : Feuille


Listage des timbres de l'année 2024

 

Oblitération 1er jour le 10 et 11 mai  2024<br>-  Au carré d'Encre de 10h à 19h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS<br>Bureau de Poste Strasbourg 22 Novembre, le vendredi de 10h à 18h et le samedi de 10h à 13h, 3 A rue du 22 Novembre, 67000 STRASBOURG.
Cachet premier jour créé par : Faunesque

 

Premier jour : Oblitération 1er jour le 10 et 11 mai 2024
- Au carré d'Encre de 10h à 19h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS
Bureau de Poste Strasbourg 22 Novembre, le vendredi de 10h à 18h et le samedi de 10h à 13h, 3 A rue du 22 Novembre, 67000 STRASBOURG.

Vente générale : 13 mai 2024
Valeur faciale : 29.40 €
Affranchissement le plus courant : Lettre internationale jusqu'à 20gr
Création : Faunesque
Mise en page: Faunesque
Dentelure : 13¼ x 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : héliogravure
Format de la feuille : 143 x 185 mm
Quantité émis : 48.000.
Présentation : Feuille de 15 timbres
Bande phosphore : 2 barres

 


Thématique catégorie : Chiens, chats, poissons, oiseaux, insectes

 


Informations sur le sujet du timbre
Le timbre est illustré par des images de :
la murène commune se cache le jour dans des anfractuosités
Le diable de Méditerranée (2e plus grande raie du monde
Le corb, avec sa silhouette élégante, est devenu rare sur les côtes françaises
le sar à museau pointu, gris argenté aux rayures claires et foncées
La pieuvre commune qui, en cas de danger, sait disparaître sous un nuage d’encre noire ou changer de couleur
Le crénilabre paon, qui se nourrit d’une bouchée d’algue dont il extrait des petits invertébrés
Le crabe vert, particulièrement invasif, qui apprécie les fonds vaseux ou sablonneux
Le bernard-l’ermite et ses dix pattes fait bon ménage avec l’anémone de mer

Merveilleux fonds sous-marins, où l’on croise le panache de la protule lisse ou l’étoile de mer rouge… La splendeur des forêts de gorgone ou de corail ne doit pas nous faire oublier qu’en 30 ans, 50 % des récifs coralliens ont disparu. Face à une faune souvent en danger, il s’agit plus que jamais de se mobiliser.
Source © La Poste - Fabienne Azire

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 210 392 fois depuis le 1er mai 2022