Fermer

 

Olympe de Gouges 1748 - 1793

Portrait attribué à Alexandre Kucharski (1741-1819)

D'après Alexandre Kucharski (1741-1819), Collection particulière, droits réservés.
Timbre : Courant / moderne
Valérie Besser animera une séance de dédicaces au Carré d'Encre le 24 avril 2020 de 11h à 13h

 

Oblitération 1er jour à  Paris au carré d'Encre le 24 et 25 avril 2020
Cachet premier jour créé par : Valérie Besser

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à  Paris au carré d'Encre le 24 et 25 avril 2020
Vente générale : 27 avril 2020
Valeur faciale : 2.32 €
Affranchissement : Lettre prioritaire 100g pour la France, Andorre et Monaco
Mise en page: Valérie Besser

Département concerné par ce timbre : Tarn-et-Garonne

Dentelure : Dentelé 13¼ x 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 40.85 x 52 mm
Quantite émis : 600.000.
Présentation : 30 timbres à la feuille

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Olympe de Gouges

est la première femme de l’histoire contemporaine européenne à avoir été exécutée pour la publication d’écrits politiques. Depuis 1789, elle a régulièrement adressé à l’Assemblée nationale constituante puis législative, et à la Convention, des adresses, avis, opinions ou pétitions sous forme de lettres, de brochures ou d’affiches qui eurent des échos variables selon les circonstances et les tensions politiques. Ses revendications sociales et sociétales et ses prises de position courageuses par rapport à la violence et à la démagogie qu’elle combattit avec intrépidité, témoignent d’un humanisme exigeant et moderne.
Source communiqué de presse ©La Poste Olivier Blanc, historien

Marie Gouze, dite Olympe de Gouges

née le 7 mai 1748 à Montauban et morte guillotinée le 3 novembre 1793 à Paris, est une femme de lettres française, devenue femme politique. Elle est considérée comme une des pionnières du féminisme français
Source Wikipédia

Alexandre Kucharski

ou Kucharskyné le 18 mars 1741 à Varsovie, et mort le 5 novembre 1819 à Paris, est un peintre polonais. Il fut élevé à la cour du dernier roi de Pologne, Stanislas II, dont il fut page. Des dispositions précoces pour les arts du dessin le firent remarquer, et engagèrent son souverain à lui faire changer de carrière. Stanislas-Auguste, l’envoya étudier à Paris. Trompé dans ses espérances, le roi de Pologne le rappela, mais Kucharski préféra rester sans pension plutôt que de quitter Paris, où il devint bientôt le peintre favori des grandes dames de l’époque.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française